Conseils pour chiner. On a demandé à des habituées leurs meilleures astuces ! // Hëllø Blogzine blog deco & lifestyle www.hello-hello.fr
CONSEILS DECO, HOME COACHING

Comment bien chiner ? Les meilleures astuces des habitués !

L’été et la saison des brocantes arrivent à grands pas ! Pour vous permettre de faire les meilleures affaires et trouver LA pièce de vos rêves, Hello a demandé leurs secrets à deux chineuses averties : Sarah Panza, fondatrice de la brocante en ligne Luckyfind et Nathalène Jouan, fan de vintage et créatrice du blog We love Charli and Capucine ( vous vous souvenez peut-être de son Home tour ici ). Psst, suivez-nous, c’est par ici que ça se passe….

Règle n°1 : Se lever tôt !

Une condition indispensable ! Pas question d’arriver comme une fleur à 10 H, grasse mat’ et petit déjeuner continental fraîchement avalé. « Pour faire des affaires dans les brocantes et vide-greniers explique Sarah, il faut arriver très tôt. Avant les autres acheteurs donc, voire en même temps que les vendeurs, vers 5 à ou 6 h du matin ».  L’occasion de les voir déballer leurs marchandises et repérer avant tout le monde les éventuelles pépites !

Règle n ° 2 : Procéder en deux temps

Etre chineuse, c’est également cultiver son âme de détective. Pour être sûre de ne rien manquer des ventes du jour, on procède en deux temps. On fait un premier tour des lieux assez rapidement, histoire de repérer les pièces intéressantes et bien visibles, les zones à fort potentiel… Au deuxième passage, on fouille, on n’hésite pas à fureter dans les cartons, paniers… à la recherche des pièces cachées (vaisselle,  accessoires déco, petit linge…). C’est là que se nichent tous les trésors !

Règle n ° 3 : Discuter le prix !

C’est un peu LE principe des Puces, vide-greniers, brocantes… Et le grand plaisir des chineurs. Et au chapitre,  deux camps se distinguent franchement. Sarah, elle, est partisane de la modération : « Quand un objet me plaît mais que le prix me parait un peu élevé,  je négocie  20 % du tarif environ, mais guère plus, histoire de ne pas braquer le vendeur ». Du côté de Nathalène, la négo se fait plus en mode survivor. « Moi je demande tout de suite 50 voire 60 % de rabais, pour obtenir le maximum, et en général cela fonctionne bien !  Même si le vendeur n’accepte pas de baisser le prix autant que désiré,  il proposera forcément une remise plus intéressante ». Chez Hello, on trouve que les deux techniques ont du potentiel . Tout dépend de l’objet en question, de la connivence créé entre l’acheteur et le vendeur, du prix de départ…Notre conseil : allez-y au feeling et modulez selon la situation !

Règle n ° 4 : Adopter la poker face

Lorsque enfin, après moult recherches,  le fauteuil en rotin parfait ou le pupitre 50′ dont on rêvait pour la chambre des kids apparaît sous nos yeux, difficile de ne pas se laisser emporter par son enthousiasme ! Pourtant, mieux vaut se contenir, il sera bien plus facile de procéder aux négociations par la suite.

Règle n ° 5 : Faire un petit tour à la campagne.

L’astuce pour trouver les prix les plus bas : filer à la campagne ! C’est là que les meilleures affaires se font. A Paris ou dans les grandes villes, les habitués connaissent les pièces les plus tendance et les objets les plus demandés et en conséquence, les prix flambent !

Règle n ° 6 : Se lever tard !

Non non, nous n’avons pas l’esprit de contradiction. Mais selon les filles, l’alternative si on n’est définitivement pas une lève-tôt (et que l’on ne désire pas un objet en particulier) est de revenir au moment de la fermeture de la brocante. « Là, les vendeurs bradent les prix voire donnent les pièces restantes pour ne pas les remballer » explique Nathalène. C’est le moment de tout rafler !

Règle n ° 7 : Se motiver les jours de pluie

Oui on vous le concède, quand il fait gris , la perspective de se balader dans les allées d’un vide-grenier est moins engageante. « Mais c’est pourtant le moment où les vendeurs baissent leurs prix et où les affaires sont les plus intéressantes »  déclare Nathalène. On s’équipe donc d’un K-Way, d’une bonne paire de baskets et on fonce !

Règle n ° 8 : Laisser les boulets à la maison

Enfants fatigués, mari pas franchement émoustillé à l’idée de chercher la commode scandinave  qui nous fait rêver depuis des mois … Nos boulets on les aime, mais les jours de broc’ on les laisse à la maison pour fureter tranquille et faire son choix les idées claires. On embarque plutôt dans la ballade une copine fan de déco comme nous !

Et si vous avez la flemme d’écumer les brocantes, vous pouvez toujours chiner en ligne sur Selency ! Une plateforme qui rassemble le meilleur du vintage.

Et aussi :

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

5
commentaires

  • Répondre Norma 25 mai 2018 at 14 h 12 min

    De super astuces, merci. Moi mon plus gros problème c’est que je suis incapable de négocier, du coup je demande à mon conjoint discrètement. Je suis tout à fait d’accord sur le fait d’aller à la campagne, de belles surprises et de faire un premier repérage rapide, la base!

    https://normawallacelifestyle.wordpress.com/

  • Répondre Vanilla 27 mai 2018 at 10 h 24 min

    Coucou super astuce, a force de voir les trouvailles des uns et des autres sur les blogs ou autres j’ai de plus en plus envie de faire les brocantes également
    Ou trouvez-vous les adresses des brocantes sur Paris ou sa région ?
    Merci à vous pour cet article

  • Répondre Charlotte 27 mai 2018 at 18 h 50 min

    Bonjour, article vraiment super! Moi qui adore chiner, même si je suis nulle en négociation ! Mais on peut vraiment trouver des perles rares et avoir une déco sympa et différente de tout ce qu’on peut trouver dans le commerce! Merci pour ces petites astuces!

  • Répondre Celine/Sukhi.fr 6 septembre 2018 at 1 h 28 min

    Trop sympathique! Merci pour ces précieux conseils!

    • Répondre Anne-Sophie 10 septembre 2018 at 0 h 26 min

      Merci! Avec plaisir :-)

    Laisser un commentaire