Faut-il engager un décorateur d'intérieur ? - Hellø Blogzine - Blog déco lifestyle - www.hello-hello.fr
CONSEILS DECO, HOME COACHING, INTERIEURS

Engager une décoratrice d’intérieur, ça vaut vraiment le coup ?

par

Redonner un vrai coup de jeune au salon, optimiser l’entrée ou même relooker la maison dans son intégralité… On a parfois envie de changer de décor, sans vraiment comment savoir s’y prendre.  C’est peut-être le bon moment d’embaucher un décorateur ou un architecte d’intérieur pour y voir plus clair. Même si on est addict aux émissions de M6, on n’a bien souvent qu’une idée vague de leur job… et un peu peur que la facture soit salée. A titre personnel, aucun membre de l’équipe n’a fait appel à leurs services, mais au cours de nos home tours, nous avons eu l’occasion de rencontrer l’une d’entre elles, Marie Froideval du Studio Mariekke (retrouvez le home tour vidéo de son ancien appartement ici) et de visiter la maison de Mylène Kiener de Frangin Frangine, et le duplex de Chrysoline de Gastine, tous deux refaits avec goût par Cyrielle de Wattinne. Nous avons aussi pu apprécier le travail du duo Heju dans les boutiques des Petits Hauts et Klin d’oeil.

POURQUOI FAIRE APPEL A UNE DECORATRICE D’INTERIEUR ?

Par manque de temps, ou parce que les travaux sont conséquents. Dans le premier cas, le décorateur peut vous aider à faire les bons choix, sélectionner les artisans, à suivre le chantier à votre place, bref à gagner du temps. Dans le second, son oeil affuté va permettre d’optimiser l’espace, de déplacer des murs des arrivées d’eaux, bref de remodeler l’espace et vous concocter un nid bien douillet. Si vous n’avez pas de travaux, mais envie de changer un peu la déco, un simple coaching de deux heures peut suffire. « Cela permet de valider des choix, choisir des coloris, la place de mobilier, bref, aider à débloquer une situation mais c’est le ou la cliente qui prend en main la mise en œuvre » précise Marie Froideval du Studio Mariekke.

COMMENT LA CHOISIR ?

Vous avez flashé sur la tête de lit cannage de l’hôtel Panache par Dorothée Melizchon, sur l’esthétisme rétro de Desjeux Delaye, ou sur les réalisations de Heju dans les boutiques des Petits Hauts ? Repérer des réalisations et le bouche à oreille sont généralement les meilleurs façons d’aborder les décorateurs. C’est comme cela qu’à fonctionné Mylène avec Cyrielle Wattinne :  » Nous avions visité plusieurs appartements qu’elle avait refait. A chaque fois, nous avions été bluffés par le résultat, le cachet et son approche de la déco : toujours des beaux matériaux, de la sobriété et du bon goût, un sens de l’esthétique hyper poussé. Et nos amis qui avaient bossé avec elle avaient tous été ravis !  » Même approche pour Anne Montecer, qui a fait appel à Hélène et Julien de Heju pour aménager une chambre pour deux à l’arrivée de son petit Basile : « On aimait leur style un mélange de scandinave et de japonais très épuré. On les connaissait un peu et on avait confiance en ces ce duo qui démarrait son activité« . Il est important de bien analyser le style de chacun, car même si les décorateurs sont censés s’adapter à nos envies et à notre cahier des charges, comme un dessinateur ou un créateur de mode, chacun à son style, plus ou moins marqué. Marie Froideval confirme : « Les gens viennent souvent me trouver pour un détail d’un projet précédent qu’ils ont aimer, sans pour autant le vouloir chez eux. Typiquement, j’ai dessiné dans un projet une verrière d‘inspiration art déco qui retient très souvent l’attention des gens, sans pourtant vouloir la même chose chez eux. C’est plus une esthétique générale qui leur donne envie de travailler avec moi.  »

PREMIERE ENTREVUE

Ca y est,  le grand jour est arrivé : la rencontre ! Lors de cette première entrevue, on vérifie que l’on est bien sur la même longueur d’ondes et que l’on parle le même langage. Pour cela rien de mieux que de se constituer un moodboard avec des photos  Pinterest et Instagram, et pourquoi pas des échantillon de tissus, carrelage, parquet … Ces éléments définiront les atmosphères, le mobilier ou même les couleurs qu’ils préfèrent. Une étape essentielle pour commencer à travailler sur de bonnes bases. Ce premier rendez-vous sera aussi  l’occasion de savoir s’il  l’on veut/doit réaliser un chantier complet ou si une simple séance de  conseil déco suffit. Pour ce dernier cas de figure, certaines décorateurs/architectes d’intérieur proposent un forfait pour 2 ou 3 h de consultation durant laquelle ils conseillent le client sur l’aménagement, les choix déco d’une pièce donnée, dressent une liste shopping précise et un carnet des bonnes adresses… Bref une mine d’informations précieuses pour transformer par nous-même notre home sweet home ! Pour une consultation de ce genre, comptez de 100 à 150 euros de l’heure.

COMBIEN CA COÜTE ?

Avant de paniquer, sachez d’abord que les tarifs des professionnels de la décoration varient en fonction de plusieurs facteurs : la renommée de votre expert, la localisation du chantier, la nature des prestations proposées (relooking déco, réaménagement complet des espaces…) mais également la spécialisation de votre professionnel. Si le décorateur ou l’architecte d’intérieur peut repenser le style et les espaces, seul l’architecte peut modifier les structures porteuses et les extérieurs. Les premiers peuvent néanmoins faire appel à un bureau d’études pour se charger de la mission et afficheront dans ce cas des tarifs un peu plus élevés. A Paris par exemple, on estime que le relooking d’un espace + suivi de chantier par un pro coûte 80 € en moyenne/ m2 ( 150 €/ m2 pour la fourchette haute) . Pour transformer intégralement votre salon de 20 m2 par exemple, vous devriez débourser  1600 euros en moyenne, hors mobilier, accessoires et matériaux. Si les prix flambent, méfiez-vous ! (on estime qu’un décorateur doit représenter 15 % du budget global de rénovation, pas plus.)

Et n’ayez crainte, il saura  faire les bons arbitrages pour ne pas exploser le budget : « Cyrielle Wattinne a pris en compte les contraintes budgétaires et su faire des arbitrages à ce niveau là, nous n’avons mis de  très beaux interrupteurs que au RDC et choisi des matériaux moins nobles pour les salles de bain d’enfants pour rester dans notre enveloppe  » souligne Mylène.

Et engager un rpo peut vous permettre de faire des économies sur les travaux, il a certainement des relations privilégiées et permettra d’avoir les coûts justes.

TRAVAILLER ENSEMBLE, OK, MAIS EST CE QU’ELLE/IL NOUS DONNERA VRAIMENT LE CHOIX ?

Ce premier doute passé, on se demande quand même comment se passe exactement le travail avec le/la décoratrice? Va t-il/elle nous obliger à adopter ce jaune moutarde ou le bleu canard si tendance ? Voudra-t-elle se débarrasser de cette armoire ancienne à laquelle on tient tant ? Non justement, peut-être qu’un petit coup de peinture Farrow and Ball suffira à la moderniser et l’intégrer dans ce nouveau projet.

QUI SE CHARGE DES ACHATS ?

Là tout dépend de la manière de travailler de votre décorateur et du contrat que vous avez choisi au départ. Dans le cas d’une visite conseil et d’un coaching déco court, c’est souvent le client qui se charge du volet achat du relooking. Dans le cas d’un chantier plus conséquent, c’est selon la manière de travailler du décorateur.

« Quoi qu’il arrive je propose toujours un style de décoration, de mobilier, forcément dans mes dessins, en prenant en compte le mobilier existant qu’ils souhaitent conserver. Et s’ils le veulent, je peux bien entendu proposer avec précision du mobilier et des accessoires, des luminaires, sous forme de shopping-list, et même gérer les commandes et les livraisons !  » explique Marie Froideval.

Si celui ci prend également en charge les achats, ses démarches sont bien entendu ajoutées aux charges horaires. Mais le vrai plus du décorateur, c’est souvent de proposer du rangement intégrer et de créer du mobilier pour vous, que ce soit une tête de lit ou une banquette coffre.

« Cyrielle nous a proposé de faire réaliser des banquettes sur mesure. Je trouve ça canon dans la mesure ou c’est hyper pratique et chaleureux – ça fait des coins de vie pour les enfants qui s’y posent pour dessiner, et ça sert de rangement. Dans notre salon, elle nous a conseillé de mettre du cannage, qui est très tendance en ce moment et qui donne un vrai plus à la pièce. Idem pour la tête de lit de notre chambre qu’elle a dessiné » s’enthousiasme Mylène.

Photo de une :  Projet Voltaire Rénovation d’un appartement par Heju

Photos moodboard et croquis // Hellø Blogzine – Studio Mariekke – Heju

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

2
commentaires

  • Répondre Verseux 14 octobre 2018 at 20 h 29 min

    Merci pour cet article clair sur le récole du décorateur que je m’empresse de partager

  • Répondre Charlotte 15 octobre 2018 at 11 h 34 min

    Merci pour cet article sur notre beau métier !

  • Laisser un commentaire