TRAVEL

[Montréal] 5 raisons d’explorer le Mile End

par

Montréal, Mile end

 

Ce quartier de Montréal, c’est un peu Brooklyn en VF. Situé au dessus du plateau du Mont Royal, le Mile end, longtemps habité par les Italiens et les juifs Hassidiques, voit les tatoués vêtus de chemise « carreauté » et autres hipsters investir les lieux. Quelques artistes locaux ( Xavier Dolan, Coeur de Pirate ou Leonard Cohen) avaient déjà flairé le potentiel, mais la boboïsation s’est accentuée à l’arrivée d’Ubisoft dans un ancien entrepôt du boulevard Saint-Laurent. Pour séduire les geeks de cet éditeur de jeux vidéos, les cafés se sont dotés du wi-fi, les bars se sont animés, les boutiques de créateurs ont poussé. Les rues Fairmont, Saint-Viateur et Bernard Ouest concentrent aujourd’hui le meilleur de ce que la ville a à offrir. La preuve par 5.

On profite de l’été indien en terrasse

Grâce à la diaspora italienne, on y boit le meilleur café de la ville ! Les établissements historiques comme le Café Olimpico (124, rue Saint-Viateur) et le Local (200 Rue Saint Viateur Ouest) jouissent de grandes terrasses, mais de nouveaux baristas sont venus poser leur percolateur dans le coin. Essayez le café à emporter de la boutique Savoie fils (251, rue Saint-Viateur) ou celui d’Arts Café (201 Fairmont O), à accompagner d’un carrot cake à tomber.

On s’adonne au serial shopping

C’est dans le Mile End que l’on peut faire le plein de vintage, chez Arterie (176 Bernard O), Annex vintage ( 56 st Viateur O), le Local 23 (23 Bernard O), ou encore Citizen Vintage (330 bvd St. Laurent), que l’on aime pour sa sélection hyper pointue. Vous préférez les créateurs? Cap sur Atelier B (5758 Boulevard Saint-Laurent), Editions de robes (178 Rue Saint Viateur O) et les bijoux Charlotte Hosten (122 rue Bernard O.). Les hommes ne sont pas laissés pour compte, le style preppy est à l’honneur chez Savoie Fils, quant à Oxford  (174, rue Saint-Viateur O), ils pourront s’y offrir une paire de sneakers tout en feuilletant les magazines arty du côté de la librairie.

On y fait le plein de bagels

On dit que les New-Yorkais viennent se ravitailler ici le week-end ! Deux fabricants de Bagels,  Saint-Viateur (263 St-Viateur O) et Fairmont (74 Fairmount O.), se disputent le marché. Ces adresses sont ouvertes 24h/24, le top pour les petites fringales de nuit. Perso, j’ai mes petites habitudes chez Saint-Viateur pour les pains au sésame à tartiner avec un petit pot de saumonade.

On va « giger » dans les bars

Côté nightlife, vous ne serez pas déçu non plus. Le Dépanneur (206 Rue Bernard O) offre une programmation plutôt rock dans un décor un peu déglingue, le Cagibi ( 5490 bvd St Laurent) organise dans son café-restaurant plusieurs types d’évènements, des soirées cinés au concerts. Au Waverly (5550  bvd St Laurent)  la bière coule à flot dans une ambiance électro-branchée, quant au au lesbiennes-friendly Royal Phoenix (5788 bvd St Laurent), il est passé maitre dans les soirées hip hop et  électro.

On y trouve les meilleurs Bloody Ceasar !

C’est une spécialité un petit peu ragoutante à première vue :  bloody mary (jus de tomate-vodka) + du jus de palourdes. Moi aussi j’ai fait les gros yeux quand on m’en a parlé, mais croyez-moi c’est su-per bon ! En Amérique du nord, on utilise le bloody mary comme remède anti gueule de bois, à Montréal c’est le Ceasar qui fait un carton. Je vous recommande celui du Voro (275 Fairmount, O) pour un brunch du dimanche.

 

Plus d’infos : Office du tourisme de Montréal

 

 

//Photographies: Carine Keyvan

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

0
commentaire

Laisser un commentaire