Visite privée déco dans la tiny house de La Prune du Jardin // Hëllø Blogzine blog deco & lifestyle www.hello-hello.fr
[D]ECO CONSCIENT, INTERIEURS, VISITES PRIVEES

Bienvenue dans la tiny house scandinave d’Agnès alias La Prune du Jardin

Grâce au hashtag #bienvenuechezmoi, nous découvrons avec plaisir vos intérieurs, même les plus insolites ! C’est le cas de la résidence secondaire d’Agnès, alias La Prune du Jardin sur Instagram, propriétaire d’une adorable tiny house perchée sur les hauteurs des Alpes du Sud. Nomade et écologique, la tiny house (littéralement « minuscule maison ») a émergé aux Etats-Unis au début des années 2000, prônant une vie plus simple et un retour à l’essentiel. Certains l’habitent à l’année, d’autres en font un projet de vie au vert, comme Agnès, paysagiste en formation de décoration intérieure à Marseille.

Le point de départ du projet ? Un terrain non constructible acheté il y a 10 ans avec son mari, avec une vue à couper le souffle sur les sommets alentour. « Nous avons acheté ce terrain l’année de notre mariage, ce n’était pas du tout prévu mais quand ma belle-mère qui vit à proximité nous l’a montré, avec ce cadre exceptionnel, nous avons signé ! », raconte Agnès.

L’envie de profiter du terrain les rattrape et très vite, l’option d’une tiny house se détache pour le couple et leurs deux enfants. Eco-responsable, mobile, autonome et esthétique, cette micro-maison est parfaite : « la région est très ensoleillée et nous pouvons y venir toute l’année, c’est idéal pour les week-ends et les vacances », souligne Agnès.

Après quelques mois de recherches, ils décident de faire appel à Jérôme Truca de Lou Tiny House pour la construction du projet. Ensemble, ils réfléchissent à l’aménagement, choisissent les finitions et respectent les contraintes techniques de la tiny house. « Je voulais deux mezzanines fixes pour nous permettre de conserver un peu de tranquillité la nuit, ainsi qu’un coin salon dédié. Côté huisserie, nous avons gardé l’idée de l’œil de bœuf, ludique et atypique. Et concernant la partie technique, nous avons de la chance puisque la tiny house est raccordée à l’eau. Nous chauffons et cuisinons au gaz, et nous utilisons des toilettes sèches ». À l’arrivée, la tiny house fait environ 12 mètres carré sans les mezzanines, mais tout y est !

Agnès avait envie de bois très clair, pour obtenir une atmosphère scandinave baignée de lumière. Un style qui sied parfaitement à la petite maison, d’emblée très chaleureuse. Pour le coin salon, il a fallu trouver une astuce pour meubler sans encombrer puisque l’espace ne fait que 2m30 de large. Agnès a chiné ce magnifique lit de camp et l’a réchauffé avec un joli linge de maison.

À gauche, suspension Libellule, tête de cerf Hema, lit de camp chiné, édredon Harmony, appliques Leroy Merlin. À droite, console Sostrene Grene, panier tressé House Doctor.

Pour la cuisine, Agnès a opté pour du noir, qui contraste élégamment avec le bois. « Je n’aurais pas forcément osé chez moi, mais je trouvais que cela se prêtait bien à la tiny house ». Sensible aux détails, Agnès a assorti la déco à la structure de la tiny house, entre matériaux naturels et objets récup ou vintage.

À gauche, suspension Libellule, cuisine Leroy Merlin customisée avec poignées Ikea, tabourets Mano Mano. À droite, cocotte en fonte Le Creuset, patères Iris Hantverk.

Dans une tiny house, le gain de place est une priorité. Agnès a notamment imaginé ce plan rabattu qui s’ouvre pour devenir une table où l’on peut manger à 4, ainsi que de nombreux rangements pour que la famille soit bien installée durant leurs séjours. Le frigo est par exemple intégré sous l’escalier, et les tabourets peuvent s’empiler.

Vaisselle noire en bambou Biobu, cocotte Le Creuset, tabouret noir mat Mano Mano.

À gauche, sur les étagères, pots chinés et cruche émaillée Ikea. Cafetière Bialetti, théière noire Zangra. Sur le plan de travail, pots bombés en noir par Agnès, planche en bois Zodio. À droite, Agnès chez elle à Marseille.

À côté de la cuisine, séparée par une porte coulissante, la salle de bains possède l’essentiel. Il n’y a pas de carrelage aux murs puisque la tiny est censée pouvoir rouler et qu’il faut limiter le poids à l’intérieur. Les toilettes sèches sont astucieusement dissimulées sous le lavabo dans un caisson en bois.

À droite, salle de bains Leroy Merlin, miroir Hübsch, applique Leroy Merlin, paniers en feutrine Sostrene Grene, paniers noirs House Doctor.

Pour le coin nuit, Agnès a souhaité une mezzanine pour la chambre des parents et une autre pour la chambre des enfants. De quoi conserver l’intimité de chacun dans un espace réduit. On y accède d’un côté par un escalier, de l’autre par une échelle !

Suspension Libellule, macramé fait maison par Agnès, inspiré de Lou Perdigaou.

Parure de lit en lin H&M Home, chevet Hübsch, suspensions Un esprit en plus adaptées par Agnès.

À gauche, suspension Libellule, panier tressé House Doctor, tabouret noir Mano Mano. À droite, chevet Hübsch, suspension Un esprit en plus adaptée par Agnès, linge de lit H&M Home.

Pour la chambre des enfants, Agnès a fait faire un garde-corps sur mesure qui habille l’espace tout en le sécurisant. « Un vrai défi pour le constructeur de tiny house qui m’a confié qu’il ne le referait pas de sitôt ! ».

Un grand merci à Agnès pour ses photos et sa disponibilité ! Retrouvez son univers sur son compte Instagram @laprunedujardin.

Photo de une // Lit de camp chiné, tête de cerf Hema, édredon Harmony, coussins Bed and Philosophy, Sostrene Grene et Zodio, panier tressé House Doctor, console Sostrene Grene, appliques Leroy Merlin.

Pour ne rien rater, n’oubliez pas de vous abonner à notre NEWSLETTER ! Pas d’inquiétude, on ne vous bombardera pas de mails, juste un petit récap hebdomadaire avec quelques infos exclusives et les coulisses de Hellø.

Hellø c’est aussi une chaîne Youtube et un Podcast, Unpplugged , on se retrouve là bas !

Et aussi

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

0
commentaire

Laisser un commentaire