INTERIEURS, VISITES PRIVEES

Bienvenue dans l’appartement suédois de l’illustratrice Oelwein

Il y a quelques années, Carine et Anne-Sophie avaient publié son home tour parisien sur le blog et dans le livre « Inspirations scandinaves ». Désormais, Séverine Monsonégo, l’initiatrice du studio Oelwein et du compte Instagram associé, vit à Malmö avec son amoureux Gustaf et leur fils Viggo. On la suit jusqu’en Suède !

L’illustratrice a opéré quelques changements dans son nouveau sweet home. « Je modifie la déco régulièrement, explique-t-elle, je déplace les meubles, je ne supporte pas les environnements figés ! ». Séverine aimait déjà beaucoup le design scandinave. Elle vendait même des meubles vintage du pays en France sur le compte Sortez avec un suédois.

Le fait d’y vivre a influencé sa façon de décorer, en opposition au blanc, omniprésent dans les intérieurs pour laisser entrer la lumière : « Cela m’a fascinée au début mais maintenant cela a tendance à m’ennuyer. Alors j’ajoute de la couleur. Nous avons donc refait toutes les peintures de l’appartement pour lui donner plus de personnalité. Nous avons laissé le reste dans son jus et conservé des détails charmants comme le « skafferi », un garde-manger hyper pratique, ou l’ancienne porte vitrée entre l’entrée et la cuisine. »

Séverine loue à l’année un atelier situé sous les combles de leur immeuble. Illustratrice indépendante et céramiste, elle travaille avec des marques comme My Little Day dont elle dessine les collections, ou encore Blancheporte avec qui elle a signé une collaboration tutti frutti l’été dernier. Son travail coloré et joyeux infuse autant ses créations que sa manière de décorer.

Tréteaux et plan de travail de cuisine Ikea, arc-en-ciel en céramique Oelwein que l’on retrouvera bientôt sur son e-shop. Au mur, ses designs et recherches pour la collaboration avec Blancheporte.

Retour dans l’appartement où l’une des pièces fait office de bureau. Séverine l’utilisait avant d’avoir son atelier sous les combles. C’est maintenant Gustaf qui y télétravaille. 

La table appartenait aux parents de ce dernier. Chaises vintage Alvar Aalto , lampe industrielle Jieldé. Le pan de mur a été peint avec la nuance Setting Plaster de Farrow & Ball. Les prises d’escalade étaient déjà là car il s’agissait avant d’une chambre d’enfant. Au mur, illustration de Bae Jungyeal (Nabulbae) achetée à Séoul.

Séverine a façonné elle-même les pots de crayons en céramique. Sur la bibliothèque Billy d’Ikea : lampe globe Vanity Boum. Au mur : affiche carafe Lea Maupetit, affiche mains Jean André pour Bon Jour Tattoo club, affiche pommes de terres frites Fotokino.

À gauche, des dessins signés Oelwein. À droite, ses matriochkas en céramique.

De l’art de vivre typiquement nordique, Séverine tient à garder « le côté cosy, les bougies partout en hiver, les plaids dedans et dehors, la multiplication des luminaires », en témoigne le salon doux et chaleureux.

Entourés de murs peints en Skimming Stone de Farrow & Ball : canapé Ikea, coussin Ferm living, plaid de son amie Of Stories. Au mur, tissu brodé d’Oaxaca rapporté du Mexique par son frère, étagère String. Table d’appoint terrazzo HKliving, table basse Hay, vase rouge Ken Eardley. Le fauteuil vintage Lamino est « un classique suédois que Gustaf a depuis des années. » Séverine a retapissé la chaise d’enfant de son conjoint avec un tissu Ikea. Quant au tapis, il était déjà là à Paris ! « Je l’ai fait acheter à mes parents lors d’un voyage au Maroc lorsque j’étais ado, raconte-t-elle. Ils l’ont conservé jusqu’à ce que j’ai un appart suffisamment grand pour le placer et depuis il ne me quitte plus. »

Dans la partie salle à manger, la table a été faite sur-mesure avec un plan de travail en linoléum. Chaises ProuvéThonet et Alvar Aalto. Suspension &Tradition. « Je pourrais collectionner les lampes et les chaises ! », s’exclame Séverine. Le bar Ikea des années 60 a été chiné : « il n’a pas du tout été livré en kit et il pèse une tonne ! »

Fan de meubles anciens, Séverine dévoile ses spots de chine : « en Suède, les loppis sont des vide-greniers organisés par les particuliers le week-end, dans leur garage. Il ne faut pas hésiter à fouiner, on peut trouver des pépites. Il y a aussi de nombreux shops de seconde main type Red cross, Myrorna… Et à Malmö, AB Småland dont la sélection est toujours parfaite. »

À gauche, des céramiques Oelwein que l’on peut retrouver à la boutique Klin d’Oeil à Paris. Séverine y a disposé des fleurs de chez Bodil au marché de Möllan à Malmö.

À droite, sur le mur, affiche Café de la semaine de Luke Edward Hall. Dans les petits cadres, illustration Oelwein et à droite, dessin de Beya Rebaï.

Les plantes vertes habillent la cuisine blanche – « il faut que j’arrête de faire des boutures partout où je passe ! », s’écrie l’illustratrice. Le mobilier était déjà sur place, tout comme les baladeuses et les étagères. Les fleurs séchées viennent de chez Bodil au marché. Les vases en cristal sont un cadeau de mariage du grand-père de Séverine à sa grand-mère.

La cafetière est une Moccamaster, « un grand classique ici qui fait un excellent café filtre (les Suédois en boivent des litres du matin au soir !). Elle est allumée toute la journée. J’adore mais je suis une buveuse de thé, d’où la bouilloire. » Côté pâtisseries, « nous faisons régulièrement des kanelbullar (les fameux roulés à la cannelle) que j’adore, surtout en version cardamome, et qui ont détrôné les croissants au petit-déjeuner. Et en hiver, des pepparkakor, de petits gâteaux au pain d’épices à déguster avec un glög, l’équivalent suédois du vin chaud. »

Sur la patère en bois Iris Hantverk : torchons issues de la collaboration Oelwein avec Blancheporte. À droite, des céramiques Oelwein.

Dans le couloir : poster ophtalmologie vintage, rangement Compobibili Kartell, affiche Arts graphiques qui était chez Gustaf à Paris, banc Alvar Aalto chiné sur un site d’enchères suédois, Sikö Auktioner.

Dans la chambre parentale, la tête de lit handmade a été fabriquée avec du médium peint en Red Earth de Farrow & Ball. Linge de lit en lin H&M Home, coussins Oelwein x Blancheporte, cadres et dessins de Séverine encadrés, céramique arc-en-ciel Oelwein, lampes chinées.

Au plafond : suspension Pale de Georges. Buffet en cannage Ikea collection Stockholm, lampe Colonel, rideaux en lin Ikea.

Dans la chambre du petit Viggo, dont le soubassement a été peint en Blue Ground de Farrow & Ball : tapis Doing Goods, grands coussins habillés de housses en lin Merci, caisses de rangement Fleux et Muji, étagère String, mobile Little Big Room by Djeco à la fenêtre, ampoule Ikea. À droite, illustration Amélie Pichon.

Crédit photos : Bolaget / Photos dans l’atelier : Jullia Lyko

Pour ne rien rater, n’oubliez pas de vous abonner à notre NEWSLETTER ! Pas d’inquiétude, on ne vous bombardera pas de mails, juste un petit récap hebdomadaire avec quelques infos exclusives et les coulisses de Hellø.

Hellø c’est aussi une chaîne Youtube et un Podcast, Unpplugged , on se retrouve là bas !

Et aussi 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

0
commentaire

Laisser un commentaire