5 bonnes raisons d'être bordélique ( et de le rester) // Hëllø Blogzine blog deco & lifestyle www.hello-hello.fr
CONSEILS, DIY, How Tø

5 Bonnes Raisons d’Etre Bordélique ( et de le rester )

Difficile parfois d’assumer son amour du désordre (ou son incapacité pathologique à garder son home sweet home en ordre plus d’un quart d’heure). L’amateur de capharnaüm le sait, son péché mignon n’est pas socialement acceptable. Alors, il tremble devant une visite impromptue, déblayant comme il peut le passage. Et avant chaque dîner, il tente de faire maladroitement le vide, camouflant ce qui traîne dans le premier placard venu, voir dans une pièce condamnée pour l’occasion. Il rêve devant les intérieurs tirés à quatre épingles sur Pinterest, se demandant toujours comment font les autres pour vivre dans des pièces si nickel, mais ne se sentant jamais aussi bien qu’au milieu de son mêli-mêlo d’affaires. Que le bordélique (assumé ou non) se rassure. Tout d’abord, à en croire le succès de la méthode Marie-Kondo, « La Magie du Rangement »,  il n’est pas seul. Des désorganisés dans son genre à la recherche d’une recette miracle pour faire le vide, ils sont des millions. Mais surtout, le bordel, si peut assumable soit-il, est en réalité paré de mille vertus. Enfin, tout du moins de 5, que voici !

1. Un peu de chaos apporte de la personnalité

S’ils sont photogéniques, les intérieurs trop aseptisés manquent de chaleur et d’humanité. Un joyeux mix de bibelots, de livres et d’objets étonnants en dit long sur la personnalité des propriétaires. Ils apportent une touche cosy et accueillante. Si vous êtes bordélique, dites-vous qu’au moins, vos invités n’ont pas l’impression d’être à l’hôtel.

2. Le bordel rend créatif

Le désordre stimule l’imagination. Il suffit de jeter un oeil aux bureaux des créatifs  (illustrateurs, auteurs, graphistes, musiciens…) pour s’en persuader. Une Etude de l’université du Minnesota a même prouvé que les sujets qui travaillaient dans des bureaux moins rangés trouvaient des idées originales plus originales que les autres. Pour rafler le prochain prix Goncourt, on sait ce qu’il reste à ne pas faire…

3. On s’y retrouve mieux

Contrairement à ce que l’on pense, on se repère parfois mieux dans le désordre. Une bonne pile d’affaires chronologique est souvent plus efficace pour s’y retrouver qu’un système de rangement complexe. Le t-shirt vert porté vendredi est sous la robe mise pour la soirée de samedi, c’est mathématique !

4. On a le droit être sentimental

Quand les aficionados de la théorie du rangement par le vide et du retour au minimalisme incitent à évacuer dans la benne tous les souvenirs inesthétiques et / ou inutiles, les pro-bazars défendent leur attachement affectif aux objets et aime les avoir autour d’eux. Qui n’aime pas une petite séquence nostalgie devant le bouti cousu par sa grand-mère, les dessins des enfants, ou le ticket du premier film qu’on a été voir en amoureux ?

5. C’est moins stressant

Ne pas devoir nettoyer dans la seconde la tasse que l’on vient de salir ou ranger le moindre vêtement qui traîne enlève une bonne dose de stress. Le bordel offre une approximation reposante, à condition de ne pas culpabiliser parce que ce n’est pas rangé! La clef quand on est bordélique, c’est de s’accepter tel que l’on est.

Article Précédent Article Suivant

Vous aimerez peut-être aussi

12 Commentaires

  • Répondre Ememe Ka 3 octobre 2016 at 9 h 55 min

    Tout cela est très rassurant ! Ouf

    • Répondre Carine 5 octobre 2016 at 16 h 53 min

      ;-)

  • Répondre Tea&Poppies 3 octobre 2016 at 10 h 21 min

    Je suis bien d’accord avec tout ça! Vive les créatifs :p

    • Répondre Carine 5 octobre 2016 at 16 h 53 min

      Héhé !

  • Répondre Mu 3 octobre 2016 at 10 h 37 min

    Que cela fait du bien de vous lire un lundi matin, vous l’aurez deviné, je fais partie des bordéliques !
    Belle semaine créative !

    • Répondre Carine 5 octobre 2016 at 16 h 52 min

      Hihi, bienvenue au club !

  • Répondre Fleur de Lupin 3 octobre 2016 at 10 h 49 min

    Bonjour, et bien oui je fais partie des bordéliques mais je dois reconnaître qu’une maison bien rangée m’apporte calme et sérénité. Donc du coup j’assume moyen !! et pourtant je suis nulle pour entretenir le bon ordre !

    • Répondre Carine 5 octobre 2016 at 16 h 52 min

      Oui il faut déléguer le rangement alors ;-)

  • Répondre Pauline 3 octobre 2016 at 10 h 57 min

    Excellent cet article ! Ça change des textes pro-rangement qu’on peut lire partout en ce moment :) Et puis, rien n’empêche d’être tantôt ordonné, tantôt bordélique !!

    • Répondre Carine 5 octobre 2016 at 16 h 51 min

      C’est sûr, on a voulu prendre le contrepieds de cette frénésie de rangement

  • Répondre JuLifeStyle JLS 10 octobre 2016 at 11 h 27 min

    C’est tout à fait moi ! Puis il y a le bordel organisé ! Une façon d’avoir sa propre façon de fonctionner :)

  • Répondre Julie la Blogtrotteuse 15 octobre 2016 at 17 h 46 min

    Wow, merci pour cet article ! Vraiment, un grand merci.
    En quittant le nid familial, j’ai voulu quitter ma chambre d’ado et en faire une vraie belle chambre, comme dans les magazines de déco d’intérieur ou sur Pinterest. Sauf qu’il subsite des objets dont je n’arrive pas à me détacher et des petits coins bordéliques récurrents. Je culpabilisais et, pire, je me rabaissais, me disant que j’étais incapable de faire quelque chose de bien de mon chez moi. Lire votre article m’a profondément soulagée et je me sens maintenant revalorisée. C’est fou, l’effet que quelques petits paragraphes peuvent produire sur nous.
    Merci pour votre blogzine très inspirant (j’adore le parcourir même si je ne laisse pas souvent de commentaires) et merci particulièrement pour cet article.
    Continuez comme ça, ce que vous faites est top !

  • Laisser un commentaire