Comment rénover un meuble ancien ? // Hellø Blogzine blog deco & lifestyle www.hello-hello.fr
CONSEILS DECO

Comment rénover un meuble ancien ?

Vous avez quelques heures devant vous ? (on peut toujours rêver !) C’est peut-être le moment de s’attaquer à ce joli meuble récupéré chez votre grand-mère ? Ou à ce buffet chiné dans une petite brocante ? En le voyant, vous avez eu un coup de cœur, mais depuis vous n’avez pas eu le temps, l’énergie ou le savoir-faire pour le rénover… C’est votre jour de chance puisque nous avons demandé à Anne, fondatrice d’Atelier Embruns et spécialiste de la rénovation de mobilier vintage, de partager avec vous ses précieux conseils pour donner une seconde vie à votre meuble ancien. Suivez le guide !

PETITS CONSEILS AVANT DE COMMENCER

–      Ne vous précipitez pas : vous avez choisi ce meuble parce que vous avez eu un coup de cœur pour ses lignes mais vous ne savez pas comment il sera une fois le bois remis à nu, poncé ou décapé. Le résultat vous aidera à décider de la finition (brut ou peint).

–      Gardez en tête que votre déco évolue avec le temps, vous pouvez la changer avec des accessoires, de la peinture murale ou des fleurs. Le meuble que vous allez rénover, lui, peut être une base neutre et intemporelle autour duquel la déco va évoluer. C’est avec cette idée qu’Anne rénove le mobilier qu’elle propose sur Atelier Embruns ! Des meubles intemporels qui se glissent dans chaque intérieur pour se fondre dans une déco personnelle.

ÉTAPE 1 : PONCER / DECAPER

Avant toute chose, démontez les portes et les charnières. Enlevez aussi les étagères, les poignées, les boutons… Pensez à faire une photo avant pour pouvoir les remonter correctement !

Si le meuble est peint, pour remettre le bois à nu, vous pouvez soit * :

– Poncer avec une ponceuse électrique (gros grain pour commencer) dans le sens du bois

– Utiliser un décapeur thermique et un couteau à bois pour enlever les couches de peinture

– Utiliser du décapant chimique (ça peut aller plus vite mais Anne n’en utilise pas parce que c’est toxique)

*Evidemment, avant d’allumer les appareils, pensez à mettre des protections (lunettes, gants, casque…)

Si le meuble est ciré, l’utilisation d’un décireur est recommandée car en cas de ponçage, le papier abrasif va rapidement s’encrasser… Faute de mieux à la maison, essayez toujours avec la ponceuse !

Si le meuble est verni, utilisez votre ponceuse électrique dans le sens du bois en diminuant progressivement le grain du papier abrasif (du plus grossier au plus fin).

L’étape du ponçage / décapage est la plus fastidieuse (celles qui savent savent) mais c’est aussi la plus intéressante parce qu’elle vous permet de remettre le bois à nu, de découvrir sa jolie patine avant de décider quelle finition adopter pour que le meuble s’intègre au mieux dans votre intérieur !

ÉTAPE 2 : TRAITER / RÉPARER 

Après avoir mis le bois de votre meuble à nu, étudiez-le attentivement pour voir s’il n’y a pas des petits trous de vrillettes (insectes xylophages), s’il est abîmé ou s’il a des parties manquantes.

Si le meuble a des petits trous et que de la sciure s’en échappe, c’est certainement qu’il y a des vrillettes dedans. Dans tous les cas, Anne recommande d’appliquer du Xylophène en traitement curatif ou préventif sur le meuble. Faites-le en extérieur en respectant les conseils et délais indiqués sur le produit de traitement.

Si le bois a été fragilisé par les petites bêtes et qu’il est un peu friable, il faut appliquer un produit pour le consolider : un durcisseur spécifique pour bois vermoulu.

Votre meuble peut ensuite nécessiter quelques réparations, comme :

–      Une consolidation du fond ou d’une étagère avec une nouvelle planche

–      Un rebouchage des trous ou des rayures (même si cela fait aussi partie du charme du meuble) : dans ce cas, appliquez de la pâte à bois avec un couteau à bois en étalant bien puis après séchage, poncez légèrement pour ce que soit bien lisse.

–      Un pied à recoller : recollez les parties concernées avec de la colle à bois et placez un serre-joint jusqu’à séchage complet.

Après avoir procédé à tous les traitements et réparations sur votre meuble, il est important de bien dépoussiérer et nettoyer la surface avant d’appliquer la finition (peinture, vernis, cire, huile…).

ÉTAPE 3 : LA FINITION (VERNIS, PEINTURE, CIRE…)

Option bois brut :

Si après ponçage, vous découvrez un joli bois et que les réparations ne laissent pas de traces visibles, vous pouvez choisir de conserver le meuble en bois brut. « Cela lui confère un charme certain et apporte de la chaleur à votre intérieur », confirme Anne.

Après avoir nettoyé et dépoussiéré le meuble, vous pouvez appliquer au chiffon une cire incolore mate pour nourrir le bois et le protéger. Il existe des cires teintées mais Anne préfère généralement laisser le bois le plus naturel possible.

Pour protéger le plateau des tables en bois brut, il est préférable d’appliquer un vernis au pinceau en respectant les temps de séchage et un léger ponçage entre chaque couche. Là aussi, préférez une finition incolore mate. Il est aussi possible d’utiliser une huile de finition spéciale plan de travail par exemple.

Option peinture :

Si vous choisissez de peindre votre meuble après les réparations, il faudra faire un léger ponçage pour vous assurer que toutes les surfaces soient bien lisses. Sans oublier bien sûr de nettoyer et dépoussiérer à nouveau votre meuble pour éliminer toute saleté ou aspérité.

Avant d’appliquer votre peinture à la teinte choisie, il est important d’appliquer une sous couche spéciale bois. « Cela vous évitera la mauvaise surprise de voir des tâches apparaître dans votre peinture liée à la remontée des tanins comme c’est le cas pour certains bois comme le chêne ou le châtaigner ! », précise Anne.

Après la sous-couche et avant la peinture, il est recommandé de poncer légèrement pour enlever les traces de peinture ou coulures éventuelles, puis dépoussiérer.

Côté outils pour peindre, munissez-vous d’un pinceau à rechampir pour faire les angles et d’un petit rouleau en mousse pour les surfaces lisses, le rendu est plus net qu’au pinceau plat.

En ce qui concerne le choix de la peinture, c’est à vous de voir ! Anne préfère les teintes neutres et naturelles qui permettent aux meubles qu’elle rénove de s’intégrer facilement dans tous les intérieurs. « À l’atelier, j’ai choisi d’utiliser, pour leur qualité, les peintures Ressource et Little Greene ».

Appliquez 2 couches de la peinture de votre choix après la sous-couche, en respectant les temps de séchage, ponçage et dépoussiérage entre chaque couche.

Après cette étape, repassez en détail le meuble et faites des retouches de peinture si nécessaire.

ÉTAPE 4 : LA PERSONNALISATION

Une fois le meuble peint et les retouches faites, il est temps d’apporter votre touche personnelle à votre meuble pour le rendre fonctionnel selon l’utilisation que vous prévoyez d’en faire.

Cela peut consister à ajouter de nouvelles étagères à la place d’une penderie, à changer des charnières abîmées ou à remplacer les poignées pour une version plus à votre goût.

Et voilà, le tuto réno est terminé, merci à Anne pour ses précieux conseils !

Pour toute question, n’hésitez pas à la contacter sur son compte Instagram @atelier_embruns, elle se fera un plaisir de vous aider. Si vous habitez dans l’ouest de la France, ne manquez pas de lui rendre visite à son atelier-boutique de Nantes pour découvrir toutes ses merveilles rénovées. Et si vous aimez la déco ancienne et la vaisselle vintage, rendez-vous sur son compte Instagram dédié, avec possibilité d’expédition : @atelier_embruns_brocante.

Pour ne rien rater, n’oubliez pas de vous abonner à notre NEWSLETTER ! Pas d’inquiétude, on ne vous bombardera pas de mails, juste un petit récap hebdomadaire avec quelques infos exclusives et les coulisses de Hellø.

Hellø c’est aussi une chaîne Youtube et un Podcast, Unplugged , on se retrouve là bas !

Et aussi

Article précédent Article suivant

1
commentaire

  • Répondre shah 14 octobre 2021 at 14 h 59 min

    nice

  • Laisser un commentaire