Le petit loft optimisé de Space Factory, Editeur d'espace sensible // Hellø Blogzine blog deco & lifestyle www.hello-hello.fr
INTERIEURS, VISITES PRIVEES

Le petit loft optimisé de Space Factory

par

Edouard et Ophélie, fondateur de Space Factory, ont quitté leur boulot de publicitaires pour lancer une agence d’architecture d’intérieur en 2018. L’idée ? Faire abstraction des m2 pour agencer des espaces selon les besoins des clients en leur proposant une refonte A à Z du logement, ils peuvent aussi réaliser du mobilier sur mesure ou conseiller dans les choix, aussi bien de mobilier que d’appartement.

Leur propre loft, baptisé l’atelier rangé dérangé est une belle illustration de leur savoir faire. Cet espace de 54 m2 situé dans le 11ème arrondissement de Paris était une galerie d’art avant qu’ils ne le transforme de fond en comble. « On a commencé par tout casser, » explique Ophélie, « c’est comme cela qu’on a redécouvert les pierre et la brique sous le placo. C’était une belle surprise. On a décidé de les laisser apparentes sur certaines parties. » Pour contrebalancer cet aspect brut, ils y mêlent des pièces aux formes  arrondies ou éléments avec des détails précieux, cassant ainsi le côté industriel.

« On a changé parfois le projet en cours de chantier, comme lorsqu’on a mis à nu le poteau, on a décidé de le laisser tel quel pour garder le cachet. Je voulais vraiment conserver cet esprit atelier, explique Ophélie. « On a aussi opté pour des matériau brut comme du bois de chantier, l’entrée et les placards sont en bâti pin. »

A gauche, Sur le mur de brique, révélé au cours de la démolition, un Juju hat, fabriqué par Ophélie.
A droite, dans l’entrée, Ophélie et Edouard ont utilisé un mix de matériau : au sol du terrazzo Carrément Victoire, au mur du bâti pin, et une banquette réalisée sur mesure par Restøre. Patères dorées Muuto. un mélange d’éléments bruts et de détails précieux qui constituent leur marque de fabrique.

A gauche, Ophélie et Edouard ont choisi de faire écho aux fenêtres qui donnent sur l’extérieur, en réalisant à l’intérieur plusieurs verrière en verre armé.
A droite, fauteuil à bascule en rotin Maisons du Monde. Sous les fenêtres des banquettes qui masquent les radiateurs.

A gauche, Ophélie et Edouard dans la partie salon. Fauteuil d’Edouard vintage retapissé par Restøre, table basse en verre et laiton AM.PM. A gauche, un luminaire arc Made.com auquel une suspension fleur vintage a été ajoutée pour plus cachet.

Une table créée par Space Factory.  Chaise vintage en cannage Marcel Breuer

Pour la cuisine Edouard et Ophélie ont choisi le modèle noir mat Kungsbacka de chez Ikea qui fait ressortir la pierre, ils ont renforcé le contraste en choisissant une crédence et un plan de travail en marbre sur mesure. Suspension flowerpot rose de Verner Panton  « On aime mélanger des éléments bruts avec des éléments plus sophistiqués« , explique le couple.

Les étagères hautes en chêne dans la cuisine on été réalisés sur mesure. « Edouard est un accumulateur et moi j’aime tout ce qui est épuré. J’aime le confort du vide. On mélange les deux d’où ce nom de l’atelier dérangé et on a des niches de bordel  » plaisante-t-elle.

A gauche, un aperçu de la cuisine, la table est une création Space Factory en marbre et chêne. Suspension flowerpot rose de Verner Panton. Appliques articulées noires Drawer. A gauche chaise vintage en cannage Marcel Breuer

Edouard et Ophélie ont organisé dans le fond un atelier en mezzanine. Il y ont apporté de la lumière en replaçant le toit par une verrière. Ils y réalisent des objets et exposent les matériaux. Panneau mural Leroy Merlin repeint en blanc

Dans la partie salon, Edouard et Ophélie ont conçu des petits rangements à base de caisson Besta de Ikea. Fauteuil blanc, table basse en verre et laiton AM.PM, canapé gris Muuto, coussin H&M.

A gauche, ce petit fauteuil qui appartenait à Edouard a été retapissé.
A droite, suspension fleur vintage .

A gauche, banquette sur mesure qui masque le radiateur. A droite, détail du grand fauteuil blanc.

Dans la partie chambre, lampe suspension Vanity Boum, housse de couette à carreaux La Redoute.

La salle de bain est attenante à la chambre. Ici encore on retrouve le verre armé, qui assoie le passé de l’appartement. A droite, une étagère organizer Madam Stoltz , miroir rétroviseur vintage lavabo suspendu Alape, carrelage mat Petit céramic. Applique Zangra. Robinet noir trust me sur Ali Express.

Pour ne rien rater, n’oubliez pas de vous abonner à notre NEWSLETTER ! Pas d’inquiétude, on ne vous bombardera pas de mails, juste un petit récap hebdomadaire avec quelques infos exclusives et les coulisses de Hellø.

Hellø c’est aussi une chaîne Youtube et un Podcast, Unpplugged , on se retrouve là bas !

Et aussi

Article précédent Article suivant

Vous aimerez peut-être aussi

0
commentaire

Laisser un commentaire